MANDELA

nelson mandela

Un petit signe amical à Mandela, un au revoir.

De lui, on retiendra bien évidemment beaucoup de choses. La lutte pour la liberté et l’égalité…

Moi, je voulais simplement mettre en avant sa bonté immense, son sens de la compassion incroyable.

Ce sont pourtant des qualités bien démodées de nos jours.

On préfère, au bon, célébrer la brute et le truand.

Sa bonté était fondée sur une philosophie africaine appelée Ubuntu qui enseigne de s’efforcer à voir le meilleur en chacun, de se concentrer sur cela afin de pousser les gens à exploiter leurs ressources de bonté inexploitées.
Mandela disait ainsi qu’on encourage les gens en voyant ce qui est bon en eux. C’est avec cet état d’esprit empreint de respect, de générosité et de bonté qu’il a pu renverser un des régimes politiques les plus ignobles de notre planète.

A son propos, certains ont ainsi parlé de naïveté. Merci à Madiba d’avoir montré la voie en prouvant que la bonté et la naïveté pouvaient renverser des montagnes.

La crise à laquelle notre monde est confronté est avant tout une crise morale. Quand plus rien ne semble avoir de sens, quand la perte des valeurs s’impose à tous, le chemin à suivre ne pourrait-il pas être celui ouvert avec humilité par Madiba ?