Renaud

Renaud :

J’avais envie de parler aujourd’hui de Renaud. Je lis un peu partout qu’il traverse une passe difficile. C’est malheureusement parfois le lot des belles âmes, des plus sensibles d’entre nous.

Ses chansons ont accompagné ma vie et celle de beaucoup de personnes de ma génération.

Rappelez-vous de la « pêche à la ligne », de « il pleut », de « ou c’est que j’ai mis mon flingue », de « hexagone », de « fatigué » et de tant d’autres…

On aurait tellement besoin aujourd’hui qu’il revienne avec ses saines rebellions contre la connerie humaine, son humanité si belle.
Il manque beaucoup Renaud dans le paysage aseptisé d’aujourd’hui, dans cette société où règnent en maîtres confusion, vraie vulgarité et mépris…

Alors voilà, juste un clin d’oeil ! Un soutien, le salut lointain d’un ami humain !